Persona 4 Golden – Quand un JV touche au plus profond de soi

Bonjour les amis. J’aimerais vous parler d’un JV qui m’a pris aux tripes ces trois dernières semaines. Et il s’agit également de ma seconde révélation de l’année pour moi en matière vidéoludique. Après Fire Emblem Awakening qui m’a mis une claque au début de cette année, voici que Persona 4 Golden en rajoute une couche puissance 1000. Vous vous souvenez de mon article sur Fire Emblem ? Et bien… C’est rien comparé à ce jeu qui a littéralement casser ma carapace de sentiment. Mesdames et Messieurs j’ose le dire en début d’article : j’ai pleuré à chaude larmes lors de la dernière cinématique du jeu.

Bon replaçons un peu le contexte du pourquoi j’ai eu l’occasion de faire ce jeu. Récemment j’ai commencé à m’intéresser de plus en plus à un certain Persona 5 qui sort dans nos contrées le 14 Février 2017. En discutant sur Twitter avec des amis, on m’a très fortement suggéré de faire Persona 3 FES et Persona 4. Ceci grâce à un émulateur PS2 sur PC. J’ai donc commencer P3FES (oui j’abrège un peu parce que bon… Ca va être un peu long à écrire à force) et j’ai accroché. Je trouvais dommage tout de même de ne pas avoir le jeu partout avec moi. Surtout que que je savais qu’ils existaient sur PSVita. Dooooooooonnnnnc bah… J’ai cherché une PSVita pas chère. Et je l’ai trouvée ! Encore merci à Lucian pour sa console qui tourne à plein régime depuis 1 mois. Donc mes premiers achat sur Vita ont été : Persona 4 Golden, Odin Sphère, Muramasa Rebirth, Dragons Crown , Child of Light et Soul Sacrifice. Autant vous dire que depuis un mois, juste 2 jeux ont tournés : P4G et Odin Sphere. Jusqu’au moment ou il y a 3 semaines je décide de me mettre à fond sur P4G (alors que je voulais commencer par Persona 3 Portable, la version PSP du titre).

2016-11-03-174413

Trois semaines et plus de 53h de jeu plus tard, je l’ai terminé. Avec la « vrai » fin que je vous expliquerais plus tard. Et j’ai kiffé. Ah un point inimaginable. Une petite explication de ce qu’est la série Persona. La saga Persona est au départ un spin-off de la série Shin Megami Tensei dont je n’ai aucune connaissance. Le héro et ses compagnons ont pour particularité de pouvoir invoquer leur « Persona », sorte d’entité mystique reflétant leur personnalité. Les histoires entre les épisodes sont totalement différent. Ces jeux sont le mix entre un J-RPG classique avec une simulation de vie. Car la vie sociale de votre héro aura une importance primordiale dans la création et le développement de ses Personas. A travers les Socials Links. Dernière chose avant de parler seulement de P4G : si vous avez l’intention de le faire, j’espère que vous n’avez rien contre l’anglais. Parce que les Persona sont entièrement et uniquement en anglais. Rien de bien insurmontable, on comprend la majeure partie de l’histoire et de ce qu’il se raconte. Mais il faut tout de même le dire.

2016-10-18-081042

Bon il serait peut être temps de commencer à parler du jeu non ? Sortie initialement en 2009 sur PS2, Persona 4 Golden est une version amélioré de P4. Sortie sur Vita le 22 Février 2013 en France , P4G est souvent considéré comme l’épisode le plus apprécié de la saga. Et j’ai compris pourquoi. Mais alors de quoi parle donc P4G ? On incarne un jeune lycéen transféré de sa grande ville vers Inaba, une petite ville typique Japonaise. Alors qu’on arrive en ville et qu’on va prendre place dans sa nouvelle école, une série de meurtres mystérieux ont lieu les un après les autres. Bizarrement les victimes apparaissent tous sur une certaine chaîne TV, la « Midnight Channel« , les soirs de pluie. Et juste quelque jours avant leur mort. Le héro et son récent ami lycéen décident de mener l’enquête et découvre un monde parallèle à l’intérieur de la TV. Ce monde révèle l’autre personnalité d’une personne et si celle-ci n’est pas d’accord, elle en subi les conséquences. Au fil de l’aventure, il m’a fallu sauvé plusieurs personnes avant qu’une brume mystique apparaissent, signifiant la mort d’un protagoniste. Bourré d’humour, de rebondissement, une histoire bien ficelée dans la peau d’un lycéen, ce jeu en vaut la peine. Et que ce soit dans son ancienne version ou sa nouvelle version.

2016-10-23-212152

Qu’en est il de mon ressentit pur sur le jeu ? J’ai tout adoré. La dimension RPG comme la dimension social du titre. La phase entre les donjons et la solidification de ses « Socials Links », de ses compétences. Ah oui parce que pour pouvoir réussir certaines actions, j’avais besoin de développer mes « Knowledge », « Understanding », « Diligence » ou encore « Courage ». Et cela de plusieurs manières. Soit en faisant partie d’un club à l’école, soit en lisant des livres acheter à la librairie ou encore en travaillant à mi-temps tout simplement. Les donjons sont intéressant également. Ils reprennent l’aspect donjon crawler. Tout aussi labyrinthique, on peut facilement se perdre dans un de ces donjons. Mais une fois la personne retrouvée, le combat contre un boss s’enclenche. Et la il fallait plutôt être bien préparé. Les combats avec nos Personas contre les « shadows », les ennemis, se reposent sur des faiblesses élémentaires et des résistances.  Au tour par tour, on a le choix entre utilisé des attaques magique utilisant des PM, ou des attaques physiques utilisant ses propres points de vie. ou des attaques de bases qui évidemment sont les moins puissantes.

2016-10-19-181148

Ce qui ma particulièrement plus est l’histoire. Et bon sang qu’elle m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière journée solaire, la dernière seconde du générique. Combien de fois j’ai pensé à une chose qui s’avérait fausse. Et d’autre vrai. Surtout sur le point le plus important de l’histoire ! (D’ailleurs j’arrivais sur la fin et je me suis spoil tout seul à cause de l’OST. GG le Canard) Il faut savoir qu’il y a 4 fins différentes : la super mauvaise, la mauvaise, la bonne et l’excellente. Moi j’ai de suite fini avec l’excellente fin. Et j’en suis très heureux. Car je suis allé chercher la vérité jusqu’au bout. Et que le jeu c’est révélé à chaque chapitre, euh comment dire après chaque sauvetage (ou pas d’ailleurs), plus profond qu’il n’y parait. P4G nous pousse à penser sur nous même, joueur, être humain, sur nos désirs et côté caché de notre personnalité. De plus, comme la plus part des RPGs, j’ai pu avoir une relation amoureuse avec une fille dans le jeu : Yukiko. J’ai tellement aimé ce personnage que, comme pour Cordélia de Fire Emblem Awakening, j’ai acheté une figurine représentant ce personnage dans l’uniforme d’un étudiant de Persona 3.

2016-11-07-204522

J’ai adoré P4G. Réellement. Je ne pensais qu’à ça ces dernières semaines. J’ai passé 53h en ligne droite en faisant que l’histoire, je ne me suis pas du tout occupé des quêtes annexes et j’ai joué en mode facile. J’ai adoré ces séquences en animé pour faire encore plus vivre l’aventure. Et mon niveau d’anglais n’a pas été une barrière, bien au contraire ! Je projette de recommencer une partie en New Game + afin de maximiser tout les Socials Links, de faire toutes les quêtes annexes et surtout de découvrir tous les derniers secrets encore cachés. J’ai même du mal à passer sur un autre jeu. Je n’ai pas vu le temps passer. Avoir fait ce jeu me donne qu’une envie : faire le plus vite possible Persona 3 Portable, Persona Q (qui rassemble les héros du 3 et du 4 dans une même aventure), et Persona 5.

2016-11-06-224919

Si je devais conclure je dirais que Persona 4 Golden est dans mon Top 5. Mass Effect (la trilo comme vous le savez que je ne dissocie pas), Persona 4 Golden, Fire Emblem Awakening, The Witcher 3 Wild Hunt et Skyrim. Uniquement des RPGs dans mon Top. Dire qu’il y a 3 ans, ce n’était pas le même… Et qu’un an auparavant, jamais de la vie je n’aurais pensé à jouer à des J-RPG. Si vous avez une PSVita, une PSTV ou simplement un émulateur, je vous recommande chaudement cet épisode. Mais si vous avez la possibilité de faire Persona 4 Golden, faite plutôt celui la car il ajoute plusieurs Socials Links, histoire supplémentaire ou encore quêtes supplémentaire.  Sur ce je vais plonger mon chagrin dans un autre jeu comme Odin Sphere le temps de pouvoir acheter P3P. A une prochaine ! And come on, get the Persona Hype !

2016-11-03-233031

COIN
Publicités

7 réflexions sur “Persona 4 Golden – Quand un JV touche au plus profond de soi

  1. Oh ça c’est de l’article-hommage à ce jeu d’exception. Bravo le canard! Et moi j’attends avec impatience le 5 maintenant prévu pour le 14 février 2017. Et les retours import sont excellents. Je propose que cette date ne s’appelle plus la « Saint Valentin », mais la « Saint Persona ».

    J'aime

  2. Hello, merci pour ton article j’ai l’impression de revivre ce que j’ai vécu il y a 2 ans quand j’ai découvert Persona 4 également. Ce jeu prend aux tripes un truc de fou et depuis je suis un fan inconditionnel de Persona et de Shin Megami Tensei et j’achète tout ce qui passe.
    J’ai commencé comme toi par Persona 4, j’ai ensuite fait Persona Q (test sur mon blog) puis Persona 3 Portable. Je te laisse vivre tes propres expériences mais elles n’ont pas été toutes égales me concernant.
    Autre pièce suite à Persona Q, vouloir commencer les Etrian Odyssey, ce que j’ai fais (le 1 et le 2 en Untold, j’espère un Untold 3 et la sortie du 5 en occident). Vraiment du bon !

    J'aime

    1. Hye ! Déjà : pardon pour le retard de réponse. Un looooooooong break qui a fait du bien. Dit donc je vis la même expérience que toi ! J’ai fait P4G, la je suis sur P3P et après j’enclenche sur Persona Q xD. J’adore cette série. Vivement la sortie du 5 pour Avril !
      Merci pour ton commentaire !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s