NieR Automata : un coup d’épée dans l’eau, mon eau.

Vu que je vais m’attirer les foudres de pleiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiins de personnes, avant même de vous saluer, je tiens à préciser que comme d’habitude, je vais vous livrer un avis très personnel de NieR Automata.

Bien le bonjour chers amis ! Vous l’aurez donc compris, je vais vous livrer mon avis sur NieR Automata dans cet article. Adulé par certains, ce jeu à quand même fait parler de lui depuis sa sortie en Mars. Et puis y’a moi… Disons le direct : j’ai pas trouvé que ce jeu était une claque monumentale comme certains le prétendent. Je peux les comprendre évidemment. Mais moi je suis resté de marbre. GO pour mon ressentis complet sur NieR Automata.

Je commence directement par l’histoire. Ok il y a pleins de rebondissements. Ok elle est complexe. Mais de quoi parle le jeu ? Vous contrôlez plusieurs Androïdes durant l’aventure : 2B ( ❤ ), 9S ( 😡 ) et A2. Votre but : sauver la Terre des Extraterrestres qui l’ont envahie, il y a des centaines d’années. Et cela pour permettre aux humains cachés sur la Lune de pouvoir revenir. Vous faites partie du groupe Yohra, une unité d’élite contre ces envahisseurs et surtout contre leurs machines qui peuplent la planète. Mais vous vous en doutez, rien ne va se passer comme prévu. Surtout quand les machines développent une conscience, un semblant d’âme qui font réfléchir sur leurs conditions (et j’inclus les personnages qu’on contrôle également). Voilà le speech en gros. Ce qui est intéressant de voir, c’est l’évolution de la mentalité de 2B, 9S et A2. Pour les deux filles, A2 et 2B, elles évoluent de manière intéressante. 9S par contre… Bon je ne peux pas me retenir plus : je HAÏ 9S ! Il m’insupporte. Son comportement de lycéen japonais avec ces répliques et sa tronche, je peux pas. A chaque fois que je devais le contrôler pour avancer dans le jeu, je faisais tout pour écourter ces moments. Bon revenons à l’histoire. Il y a 26 fins différentes… C’est trop. Beaucoup trop. Les fins A, B, C, D et E sont les principales. OK mais ça veut dire « finir » 5 fois le jeu déjà. Les runs A et B sont similaire : la première du point de vue de 2B, la seconde celui de 9S. Les runs C et D dépendent de comment on finit le jeu. Et la E est bonus mais tout de même importante à mon avis. Le reste ? C’est suivant vos choix. Par exemple la fin T, vous l’obtenez si vous enlevez votre carte mère. C’est débile mais voilà…

Au niveau gameplay on en est ou ? Et bien je vais dire MERCI Platinum Games. Non franchement sur ce sujet la, on voit qu’ils maîtrisent. Les combats sont dynamiques, plaisant et épiques à souhait. Et la je parle surtout des combats de boss. Ils sont techniques tout de même. Pour le gameplay, on retrouve la formule de Bayonetta. Qui fonctionne bien ! Deux ensembles d’armes pour varié les combats et surtout les situations, une esquive parfaite qui permet de contre-attaquer de suite, une arme à distance grâce au pod (petit robot qui vous assiste) et vous avez la le gameplay de NieR Automata. Bien évidemment il y a des variantes entre 2B, A2 et 9S. Ce dernier lui est plus à distance. Même ses armes au corps à corps il les balancent. L’avantage qu’il a : le hacking. Finir les Boss par ce moyen la est très efficace. Mais voilà, c’est le seul avantage que je lui trouve. Ensuite il y a des phases de Shoot’m’up plutôt corsé tout au long du jeu. Ça permet de changer de style entre les phases à terre et dans les airs. Ces phases sont classiques pour le genre et c’est plutôt sympa.

Pour les graphismes et la bande son je suis assez mitigé. La bande son s’accorde bien avec le jeu en général. Elle est magnifique même si à certains passages j’aurais plus vu une des musiques déjà entendus plutôt qu’une autre. Concernant les graphismes, les personnages et les cinématiques sont sublimes. Mais le reste… On est bien en dessous de ce que peux faire la PS4 (je sais pas comment il est sur PC). C’est pas net, parfois simpliste et franchement pas jolie. Surtout les textures de terre, herbe ou plus généralement le sol.

Bon et sinon j’en pense quoi du jeu en général ? Si vous avez suivis je l’ai dis en intro : je suis resté sur ma faim. Les événements qui se succèdent sont pour moi qu’une suite logique. Je pouvais deviner (pas dans le détail je suis pas devin) ce qui allait ce passer. Dès le milieu de la Run A, quand on apprend un truc important, bah je me suis dis qu’il y avait un truc qui clochait. Fin de la Run B : BINGO j’avais raison. Et ça pour presque tout les événements importants. Du coup, l’impact qu’a eu le jeu sur moi se retrouve presque anéanti. Certaines choses m’ont surpris, surtout lors de la dernière conversation entre les pods des personnages. On m’avait promis une claque sentimentale, un bouleversement qui aller me plonger dans d’intense réflexions. Une fois le jeu fini, j’ai posé la manette en lachant juste un « Mouais » de déception. A titre de comparaison, Persona 5 a eu bien plus d’impact sur moi que NieR Automata. Oui il y a des questions qui se dégagent : une machine peut elle avoir une âme ? Peut elle développer des sentiments ? Se sentir « en vie » ? Mais c’est ce que le jeu tente de nous transmettre. Ce côté la est réussi. Pour le reste je suis resté de marbre. J’en attendais peut être trop au fur et à mesure que je faisais le jeu. D’où ma déception au final. Mais je le répète : il s’agit de moi. Pour vous faire votre propre avis, je vous conseille soit de le prendre direct rien que pour le gameplay qui vaut le coup, soit qu’un de vos amis vous le prête pour vous faire un avis avant l’achat. NieR Automata est un jeu qu’on aime beaucoup. Ou pas.

Voilà qui conclut mon avis sur NieR Automata. Je vous dis à une prochaine !

COIN

 

Publicités

5 réflexions sur “NieR Automata : un coup d’épée dans l’eau, mon eau.

  1. Lu avec grande attention, c’est intéressant de voir un ressenti un peu différent : )
    Par contre, je pense que tu es passé à côté du vrai message du jeu.

    Tu dis que le jeu essaye de délivrer un message sur les machines et sur leur faculté à pouvoir développer des sentiments, un peu à la manière de beaucoup d’œuvres de SF, mais ce n’est pas ce que Yoko Taro veut vraiment raconter. En réalité, le jeu parle plus de la question de l’existentialisme, de l’absurdité de la vie et de la mort, de l’humain plus que de la machine.

    Le scénario de Nier Automata n’est autre qu’un support. Un support pour faire passer un message qui va bien plus loin que celui de l’évolution de la machine, qui va bien plus loin que le destin des trois personnages du jeu. Le vrai intérêt du jeu réside dans sa faculté à parler directement au joueur, à tenter de lui faire comprendre quelque chose, plutôt que de lui raconter une histoire. La fin E (qui n’est pas un bonus comme tu le dis, mais la véritable fin) illustre d’ailleurs parfaitement cette prise de conscience désirée par Yoko Taro. Je ne vais pas spoiler en tentant d’expliquer davantage, mais je te conseille d’aller voir la vidéo de la chaine Writing On Games, qui démontre que ce jeu a énormément de choses à dire, surtout avec son aspect méta :

    Après, je peux comprendre certains reproches que tu fais au jeu. C’est vrai que le deuxième run avec 9S est assez laborieux, principalement du côté du gameplay. Cependant, il apporte pas mal de choses bienvenues, notamment du côté des quêtes annexes (je pense à celle mettant en scène un robot de type E). Si refaire le jeu peut paraître rébarbatif, c’est justement parce qu’il veut l’être, parce qu’il veut montrer l’aspect cyclique de la vie qui sera davantage exposé lors de la fin E. Ceci dit, je comprends que malgré le message, le second run puisse être moins passionnant.

    En revanche, je trouve que 9S est de loin le meilleur personnage, et là je sens ta colère xD
    Il est le seul à avoir une réelle évolution à mon sens, jusqu’à devenir le personnage le plus important (en dehors du joueur même, qui oui, est le personnage principal de l’oeuvre). Je ne l’ai pas aimé tout de suite je dois l’avouer, j’étais comme toi, son côté ado un peu niais me rebutais quelque peu, mais j’ai appris à l’aimer au fur et à mesure.

    Bref j’ai bien apprécié ton article, même si je n’ai pas le même ressenti (GOTY ex-æquo avec Persona 5 pour moi). C’est cool d’avoir divers avis ! ; )

    J'aime

    1. Je crois que j’ai été maladroit. Je l’avais bien compris ce message mais je voulais pas trop en révélé.
      9S m’a insupporté du début à la fin. Je ne l’ai pas du tout aimé ! Même si il devient LE personnage du jeu, c’est toujours non.
      Comme tu as du le remarqué je n’ai pas aimé le jeu, du coup je me suis concentré sur la trame principale sans faire les quêtes annexes. Je sais c’est dommage mais… Je pouvais pas.
      Pour finir, refaire la même chose même d’un point de vue différent pour moi n’apporte pas grand chose. Autant faire une longue cinématique c’est pareil. Sinon trop rébarbatif.

      En tout cas merci pour ton commentaire ça fait plaisir 😀

      J'aime

      1. Oups, j’espère ne pas trop en avoir révélé alors!
        Je comprends bien pour les quêtes annexes, difficile de se concentrer dessus lorsqu’on accroche pas plus que ça. Personnellement, j’ai eu ce problème avec Horizon par exemple. Mais certaines restent essentielles selon moi pour comprendre le jeu dans sa globalité, même si les tâches demandées ne sont pas des plus intéressantes (je pense à la quête lié à Jean-Paul).

        De rien pour le commentaire, ça fait toujours plaisir de discuter de ce jeu 😉

        J'aime

  2. C’est vrai que c’est casse-pied de deviner la suite dans un jeu (ou dans un film). Ca gâche tout le plaisir et cela augmente la frustration. Après, j’aime bien quand le gameplay est fluide et facile à prendre en main. Mais je pense que je ne vais pas m’attarder sur ce jeu, et plutôt regarder jouer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s