FarCry 5 : The Duck in AMERICAAAAAAA !

Bien le bonjour mes canards

Bon si vous savez lire, je vais vous parler de FarCry 5. Et il y en a des choses à dire. Des bonnes comme des mauvaises. Alors posons déjà les conditions de jeu. J’ai fait le jeu sur ma Xbox One X (avec une TV 4K je précise). J’ai donc profité de ce que pouvais offrir le jeu dans une qualité optimale sur console. Bien. Si nous commencions ?

Welcome to AMERICA

L’histoire de ce FarCry 5 se passe aux USA dans l’État du Montana. Bienvenu dans la région de Hope Country, charmante petite bourgade sous le joug d’une secte appelé Eden’s Gate. Vous incarnez un officier accompagnant le Marshal chargé de mettre derrière les barreaux le chef de la secte, le « Père » : Joseph Seed.

Évidemment tout ne ce passe pas comme prévu. Suite à une série de cinématique, vous atterrissez chez Dutch qui vous explique ce que vous devez faire : mettre fin à la domination de la secte. Sauf qu’on ne peut pas atteindre le Père aussi facilement. Avant il faut libérer les 3 régions de la map détenu par les 3 frères et soeurs : John pour la région d’Holland Valley, Jacob pour la région de Whitetail Moutains et Faith pour Henbane River. Vous avez tout compris ? Alors go défoncer ce petit monde !

Take a gun and… Fiiiiirrrrreeeeeeee !

Ok j’attaque le gameplay. Vous avez fait FarCry 3 et 4 ? Bah c’est pareil. C’est du 100% FarCry. Simple mais efficace. Pour ceux qui n’ont jamais touché à un jeu de la saga un petit résumé de ce qu’il faut savoir :

  • Il s’agit d’un FPS de chez Ubisoft.
  • Il s’agit d’un Open World avec beaucoup de liberté
  • La wingsuit, le grappin, les hélicos et autres quads offrent vraiment un sentiment de liberté appréciable dans la série
  • Ils ont tous un méchant fou, un des atouts fort de la saga

Voilà en très vite fait. Sinon pour ce FarCry 5 qu’est ce qui change ? Et bien c’est la façon d’avancer dans le jeu. Dans chaque régions, pour atteindre le boss, on doit remplir la jauge de résistance. Pour ça plusieurs moyens : libérer des civils lors de rencontres, libérer des avant-postes, réaliser des missions annexes et principales ou encore détruire des éléments appartenant à la secte propre à chaque régions. A chaque fois il y a 3 paliers à franchir. Une fois atteint, le boss de la région déclenche un événement qui se résume à votre capture dans 90% des cas pour faire avancer l’histoire. Le tout accompagner par maximum 2 des 9 compagnons experts. Ma petite préférée : Jess la chasseuse. Aussi efficace que furtive !

Ces passages sont très intéressants. Surtout ceux qui implique Jacob et Faith. D’ailleurs je vais annoncer mon premier point dérangeant pour moi : les sbires de Joseph sont bien plus présent que lui même. Voir pire, je les trouve bien plus intéressant que le grand méchant. Voilà… Je n’ai pas du tout aimé Joseph. Dans l’ordre j’ai préféré :

  • Faith pour son côté aliéné, ses mystères et son histoire. Sa région et différentes des autres qui se rapproche encore plus de FarCry 3 avec ce côté psychotique.
  • John, avec sa manie que j’ai trouvé ultra drôle ! Ah la la il m’a bien fait marré.
  • Jacob, le militaire de la fratrie. Rien de bien particulier avec lui, juste qu’il a réussi à me faire dégouter d’une chanson que j’aimais bien !
  • Joseph pour la fin à cause de son absence et de son charisme que je trouve proche d’une moule. Je sais je ne vais pas me faire que des amis mais… Non je ne l’aime pas ! Et aussi pour un autre sujet qui sera dans la zone spoiler.
Oh beautiful Montana !

Alors je répète j’ai fait le jeu sur Xbox One X. Il faut l’avouer, il claque ! Hope Country est magnifique. Les environnements sont grands, varié et plein de vie. Il y a énormément à faire. Les paysages sont magnifiques. J’ai pris plaisir à monter les montagnes de la région et juste admirer. Ce que j’ai aimé faire aussi c’est de la randonnée, juste armé de mon arc, chassant les animaux de la forêt sur mon passage. Ce sont de rare moment de paix, reposant. Et c’est bien le seul…

Aller je vais trancher dans le lard un peu. FarCry 5 est bon côté gameplay et environnement mais pour le reste… Je n’y arrive pas. Je l’ai fini d’une traite en moins d’une semaine. Et comment dire… On tourne vite en rond. On réalise toujours les mêmes actions avec le même schéma. Et le moyen le plus efficace ce sont les différentes missions. Ou alors les événements… Si elles n’étaient pas aussi nombreuses ! C’est infernal. Ok, Ubisoft a voulu bien faire en mettant à disposition des joueurs de l’action constante. Mais à ce niveau non. C’est insupportable. Tout les 10 mètres il y a un civil à sauver, un camion à exploser ou autre chose. Mise à part dans la forêt, je n’ai pas été tranquille de toute mon aventure. Au début j’y ai pris goût, je m’arrêtais sauver la veuve et l’orphelin. Au bout de 10h de jeu, je passais devant au volant de ma Muscle Car 100% américaine sans y prêter attention ! Et sa ma pourris mon expérience. FarCry 3 et 4 ont su s’arrêter la ou il fallait. Cet épisode non. Et c’est bien dommage.

So what ?

Il est temps de conclure. Pardon ? J’ai parlé d’une zone spoiler ? Oui en effet. Je vais en parler juste après. Mais pour ceux qui ne veulent pas se faire spoil, je conclue maintenant. Donc je disais, FarCry 5 est un bon jeu si vous n’avez jamais touché un FarCry ou un jeu Ubisoft en général. Quoi que je recommanderais bien plus le 3ème épisode ! Oui il est beau, oui il a un gameplay bien nerveux comme il faut. Mais son oppression omniprésente au niveau de l’action, le schéma identique pour chaque boss et le manque de nouveauté flagrante font que… Bah… Comme pour Assassin’s Creed, Ubisoft doit repenser la série. La renouveler. Elle en a largement besoin ! Et surtout pour nous offrir une fin aussi POURRIE ! La aussi je vais pas me faire d’amis mais les 3 différentes fin sont toutes aussi nulles les unes que les autres ! Pourquoi ? Rendez-vous dans le dernier paragraphe : la zone spoil.

FarCry 5 tu es aussi cool que chiant. Et sa m’ennuie… Ma virée aux USA n’a pas été sans douleurs, mais j’aurais vraiment aimé un effort (par exemple changer les animations quand on tient un arc… Ce sont les mêmes depuis le 3. Je dis ça je dis rien…). Et voilà ! Pour ceux qui ne veulent pas être spoil, je vous dit à une prochaine dès maintenant !

COIN !

ALERTE ZONE SPOILER ! ALERTE ZONE SPOILER ! ALERTE ZONE SPOILER !

Vous êtes encore la ? Donc vous avez fini le jeu ? Ou alors le spoil ne vous fait pas peur ? Ok. Sûr ? Non parce que la je vais révéler les 3 fins du jeu ! Bien… Alors attention au spoil !

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

C’est quoi ces fins DE MERDE ?! Sérieusement ?! Les trois fins différentes m’ont toutes déplu :

  • La première fin se trouve au tout début du jeu. Comme pour FarCry4, on a la possibilité de finir le titre en 5 min. Pour cela il suffit de ne pas passer les menottes à Joseph…. Ok…

 

  • La seconde se passe à la toute fin. Joseph te donne le choix entre résister et s’en aller. Si on choisi la seconde option, on s’en va tranquilou à bord du pick up du shérif. Celui-ci annonce « On reviendra avec la garde national pour les défoncer tous ! ». Et pile à ce moment, la chanson « Only You » se déclenche. Il faut savoir que durant le jeu, on subit un lavage de cerveau. Et dès qu’on entend cette chanson, on voit littéralement rouge… On ne vois pas le massacre vu que le générique commence pile après ça.

 

  • La troisième et dernière fin… La pire… Lors du choix, si on choisi de résister, un combat « épique » se lance. Une fois Joseph battu, PILE à ce moment la des bombes nucléaires explosent ! Une course contre la montre s’enclenche pour atteindre le bunker du début. Juste avant d’y arriver, PAF un arbre dans la tête. Évidemment les seuls à survivre c’est notre personnage et… Joseph évidemment ! Sauf que le bougre, il choppe nos menottes et nous attache au lit. Après un monologue chiant à mourir, on s’attend à pouvoir se libérer pour finir le boulot mais… Non. Le jeu fini avec un plan fixe sur Joseph, content de son coup, heureux de ce qui se passe avec son grand sourire niais.

Voilà. Donc, quoi qu’on fasse, même après avoir retourner touuuuuuuuuuuute la carte, fini touuuuuuuuuuuuuutes les activités nous sommes obliger de perdre. Et ça moi je ne peux pas. Je suis un joueur, je m’investis à fond dans un jeu pour avoir une récompense, pour finir le jeu en ayant vaincu le méchant. Pas besoin de survire mais au moins que le boss de fin meure en même temps quoi ! La non. Quoi que tu fasses tu perds. Tu n’as pas le choix ! Et sa m’énerve ! OK Ubisoft, c’est culotté. Mais non enfaite ! Voilà… Bref. J’ai poussé ma gueulante maintenant je peux partir tranquille.

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! Je vous fait des bisous et je vous dit à une prochaine !

COIN

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s